[vc_row full_width="stretch_row"][vc_column][foundry_slider][foundry_slider_content image="1561"]

Back-Pocket

Acrobates

UNE PERFORMANCE INOUBLIABLE.

Une compagnie d’acteurs jeunes et dynamiques

START EXPLORING

[/foundry_slider_content]

  • Back-Pocket,

    jongleurs acrobates

    UNE PERFORMANCE INOUBLIABLE.

    Une compagnie d’acteurs jeunes et dynamiques

    START EXPLORING

  • [/foundry_slider][/vc_column][/vc_row]

    LA VRILLE DU CHAT

    PIÈCE DE CIRQUE POUR 7
    ARTISTES ACROBATES

    L’EXPRESSIVITE DANS LE MOUVEMENT ACROBATIQUE

    Durée : 70 min
    Présentation : Frontale
    Type de public : Tout public

    Contact

    • Intentions

      Nous avons tous, en tant que pratiquant et spectateur, un grand amour pour le mouvement acrobatique et l’imaginaire qu’il suscite. Nous aimons l’augmentation des possibilités de déplacement, vitesse, souplesse, agilité, force et précision que cela permet et inspire. Nous avons depuis longtemps cette envie : un spectacle où tous les interprètes auraient une large base commune d’acrobatie au sol d’un très haut niveau technique, afin de pouvoir jouer ensemble, avec la synchronisation, les propulsions, et les capacités limites de leurs corps. Intégrer en humour ce potentiel dans une création où chaque geste trouvera sa place à l’intérieur d’une situation et nourrira une intention. Dans cet esprit, nous voulons travailler à l’intérieur des situations de jeu sur le décalage entre l’exceptionnel de la forme et la banalité du fond.

    • Dramaturgie

      Lors de l’exploration des axes de recherche acrobatique au cours de notre première résidence au Circus Center de San Francisco, nous avons naturellement joué à manipuler le temps. Cela nous a permis de fixer le noyau du projet :
      À la base, une scène très courte, de quelques minutes à peine, mais traitée en plus d’une heure de spectacle grâce à des manipulations et distorsions du temps. Soit des flashbacks, des souvenirs ou des projections des personnages principaux afin de pouvoir entrer dans leur imaginaire ; soit des ralentis, accélérations, stop motions, pour aborder la scène d’un point du vue différent. Cette courte situation sera familière et courante pour que le spectateur puisse la comprendre et s’y identifier, et saisir aisément les altérations du temps qui viendront l’enrichir.
      Une de nos inspirations a été la bande dessinée « 3 secondes » de l’auteur belge Marc Antoine Matthieu, sans laquelle l’action du livre entier se déroule en 3 secondes. Mais les focus à l’intérieur de ce temps si bref sont tellement différents, que l’histoire en devient riche et complexe.
      Les artistes sur scène seront parfois les personnages de la scène centrale, parfois au service des déclinaisons de celle ci. Ils pourront incarner plus abstraitement la conscience d’un personnage, prendre part à un souvenir, personnifier une émotion ou un désir.

    • Mise en scène

      LE MOUVEMENT ACROBATIQUE EN REACTION INSTINCTIVE
      Pour que les situations soient compréhensibles par tout le monde, nous utiliserons le langage du quotidien et de l’habituel que chacun connait, mais en se l’appropriant en fonction des capacités qui sont les nôtres. Sans soucis de démonstration, nous voulons explorer ce qui peut être pratique, agréable ou naturel pour nous. Quel peut être notre quotidien et notre norme ? Nous explorerons la liberté et la fantaisie que peut apporter un corps entrainé, aux possibilités plus vastes. Pour nourrir le caractère « impossible » et l’extraordinaire de la performance, nous irons chercher un répertoire extrême, drôle et parfois choc : peut on soulever quelqu’un par la mâchoire ou les cheveux, se tenir debout sur son visage, courir ou sauter sur lui ? Jusqu’où peut on aller avec un corps humain, anatomiquement et mentalement ? Quels sont les limites de résistance et de sécurité de notre corps ?

      LE CORPS COMME UNIQUE AGRÈS
      Nous n’utiliserons pas d’agrès de cirque pour deux raisons :
      – d’une part, pour toucher plus directement le public : un trapèze, une bascule ou un mât chinois sont des objets étrangers au quotidien de la plupart des spectateurs. Mais tout un chacun habite un corps et sait comment il fonctionne. Nous pensons que l’absence d’agrès rendra la performance plus lisible. Les disciplines utilisées seront donc celles qui ne requièrent que son corps et/ou le corps des autres : acrobatie au sol, acrodanse, danse, équilibre, portés/portés acrobatiques, contorsion. Tous les artistes sont acrobates au sol mais formés spécifiquement à la technique des anneaux chinois. Cette spécialisation peu commune en Europe permet de transformer et d’enrichir l’acrobatie par des mouvements d’évitement. Nous transposerons ce matériel afin de pouvoir l’utiliser sans l’agrès en tant que tel.
      – d’autre part, dans un souci de cohérence scénographique pour ne pas encombrer l’espace d’objets trop en référence avec le monde du cirque. Sans agrès ni accroche, nous pourrons passer en toute liberté d’une technique à l’autre selon les besoins de la dramaturgie et la technique acrobatique ne sera utilisée que si elle est pertinente. Nous pourrons de plus sortir du format numéro courant dans une majorité des spectacles de cirque pluridisciplinaires. Une scénographie jouera un rôle important en tant que support et accroissement des possibilités pour les interprètes : des hauteurs, des reliefs, des trappes, portes, trous ou plans inclinés qui permettront de développer et adapter le matériel technique afin de le rendre spécifique et personnel, en gardant une unité esthétique.

    • Scénographie

      Nous souhaitons une scénographie qui occupe l’ensemble du fond de scène afin de créer un véritable habitat, décor dans lequel prendra place la scène centrale du spectacle. Celui ci sera pensé afin d’ouvrir le champ des possibles. A la fois au niveau acrobatique grâce à des hauteurs, des pentes ou des passages, mais aussi enrichir les possibilités de jeu. Certains éléments vont nous permettre d’utiliser la technique des anneaux chinois, notre discipline commune. Au sol, des pistes d’acrobatie dissimulées sous un tapis de danse, un muret, un plan incliné, des marches d’escaliers, et une porte et/ou fenêtres rendront possibles des effets de surprise : apparitions, disparitions, etc. Le dispositif devra en outre présenter des qualités logistiques – simplicité et rapidité du montage, volume raisonnable , et la robustesse nécessaire à une utilisation optimale. ! Nous ne créerons pas un décor réaliste, mais plutôt une architecture déconstruite, inspirée des travaux d’Antonio Gaudi et Friedensreich Hundertwasser : arrondir les angles, courber les lignes et les plans. Cette ambiance irréelle fera écho à l’imaginaire des personnages ainsi qu’aux distorsions du temps.

    A fine example of atomic design brought to life. As a seasoned template user, I really appreciate the consistent styling for all common tags, it makes customising the sections that much easier. 5 stars as always for an amazing template.
    Gill Sans - Themeforest Customer
    Background

    CHORÉGRAPHE : CRUZ ISAEL MATA

    Isael est danseur, chorégraphe et enseignant, qui intervient à l’ÉSAC depuis plusieurs années. Le caractère très physique de sa danse est proche de notre approche acrobatique. « Je travaille avec les techniques du Release (Trisha Brown) et du Flying Low (David Zambrano) permettent une fluidité et une évolution dans les transitions entre le sol et les mouvements debout. Créer une dynamique dans l’espace avec la présence des autres : naviguer sur scène à la rencontre de ses propres mouvements spontanés et utiliser son instinct et sa sensibilité pour se déplacer et entrer en lien avec ce qui nous entoure. » Elève de David Zembrano, ayant notamment dansé dans le Xgroup P.A.R.T.S. dirigée par Anne Teresa De Keersmaeker et enseigné pour la compagnie Ultima Vez et Wim Vandekeybus, Iseal nous accompagnera sur cette création au niveau de la qualité de mouvement et de la chorégraphie.

    INSPIRATION MUSICALE : HUGUES LE BARS

    Nous utiliseront l’oeuvre du musicien français Hugues Le Bars. C’est un compositeur qui travaille avec bruitages et les effets sonores tout en gardant une base rythmique dynamique. Il a un style très humoristique et expressif. Curieux des autres arts, il créé aussi bien dans un but purement musical que pour le cinéma et la scène. Il a notamment été compositeur pour plusieurs ballets de Maurice Béjart ou encore le dessin animé «Oggy et les Cafards ». Nous avons contacté Hugues Le Bars pour une collaboration. Il est prêt à soutenir notre projet, mais ne compose plus depuis plus d’un an. Nous allons donc utiliser plusieurs oeuvres de sa discographie pour nous inspirer et construire en partie notre univers musical.

    Background

    Michael Hottier
    +32 4 75 66 01 49

    Maya Kesselman
    +32 4 83 66 83 44

    Un spectacle authentique, surprenant

    et innovant

    Contactez-nous

    Formulaire de contact

    [contact-form-7 404 "Non trouvé"]

    « Casa Gaudi », d’Atonio Gaudi

    “Studio Garden” par Fridensreich Hundertwasser

    Abonnez-vous à notre newsletter

    Suivez notre actualité, etc